Le chrome et son fonctionnement dans l’organisme

Le chrome dans l’alimentation

Aussi connu comme un oligo-élément essentiel, le chrome contient des bienfaits qui ne passent pas inaperçus aux yeux de la science. En effet tantôt utilisé pour ses bienfaits thérapeutiques et tantôt pour le maintien du bon fonctionnement de l’organisme de l’homme, le chrome améliore également la qualité de vie des diabétiques.

Ainsi, quels sont les apports nutritionnels nécessaires pour profiter des bienfaits du chrome dans l’alimentation ?

L’apport nutritif recommandé

Tranche d’âge Oligo-élément (mg/jr)
1 à 3 ans 0.02 à 0.08
4 à 9 ans 0.03 à 0.20
10 à 12 ans 0.05 à .020
13 à 19 ans 0.05 à .020
> 19ans 0.05 à 0.20
Femmes enceintes 0.05 à 0.20

Sources de chrome

Certes, il est présent partout, bien que sa teneur soit faible dans les aliments. Par ailleurs, on le retrouve dans les crustacés, les fruits de mer, certains fruits et quelques légumes également. Les études scientifiques, laissent penser que plus un élément est raffiné, plus il contient du chrome.

Aliment Teneur en chrome (µg/100 g)
Moule 128
Huître 57
Poire 27
Farine complète 21
Tomate 20
Champignon 17
Brocoli 16
Côtelette de porc 10
Jaune d’œuf 6

Bienfaits du chrome

Si vous suivez un régime pour perdre quelques kilos pendant les vacances, sachez que cet oligo-élément joue un rôle déterminant dans la perte de poids. Il peut également améliorer, voire même stabiliser votre taux d’insuline tout en facilitant son transport à travers la membrane cellulaire. Selon les diverses études établies dans ce domaine, le chrome est un élément clé pour contrôler le taux de la glycémie chez les personnes non diabétiques.

Toutefois, la carence en chrome peut avoir des résultats néfastes sur votre santé, par exemple la fatigue, l’obésité ou encore l’athérosclérose.