Les allergies alimentaires les plus communes

Les réactions allergiques peuvent surgir à la consommation de certains aliments. Chez le nourrisson comme chez l’adulte, les allergies alimentaires sont responsables de complications de santé et peuvent conduire parfois à une mort subite. D’où l’importance de réaliser un test d’allergologie en cas de manifestation cutanée inhabituelle.

Le lait, les œufs et l’arachide : des aliments à fort risque d’allergie

L’allergie au lait de vache se développe principalement chez l’enfant qui boit du lait infantile. En effet, les protéines lactées comme le bêta-lactoglobuline, la caséine et l’albumine sont des allergènes responsables de la survenue des urticaires, eczémas et troubles digestifs. En cas d’allergie au lait de vache, la consommation des produits laitiers et des substituts, comme le fromage, la crème fraîche, le yaourt, sont à exclure. Les aliments à base de soja sont aussi déconseillés.

L’œuf est un autre aliment provoquant l’allergie. Fortement allergène, sa consommation n’est pas recommandée avant 10 mois. L’albumine et l’ovomucoïde contenus dans l’œuf sont les principaux responsables.

Légumineuse très prisée en Europe, l’arachide est un aliment dont les allergènes sont souvent masqués. L’allergie peut être provoquée lors de l’incorporation de l’arachide dans les sauces, les pâtisseries. Ce type d’allergie peut durer toute une vie.