Bienfaits et vertus du thé

Le thé est une boisson obtenue par infusion ou décoction des feuilles du Camellia sinensis, une plante ligneuse cultivée principalement en Asie. Considéré par beaucoup comme la boisson la plus saine, en raison de sa grande quantité d’antioxydants, il est, après l’eau, la deuxième boisson la plus populaire au monde.

Les thés dans le monde

Le thé possède de nombreuses variétés qui dérivent des feuilles de la même plante (à l’exception du thé rouge), créées par différents traitements. Thé noir (connu en Italie sous le nom de thé Pu-erh) Les feuilles de thé noir sont récoltées dans les plantations, laissées à macérer, puis séchées, roulées et enfin moulues. Ce processus conduit à l’oxydation du thé, de sorte que les feuilles prennent une couleur sombre, tendant vers le noir.

Même si les feuilles prennent une couleur très sombre, son infusion est rouge-brun. Le thé Pu-erh est principalement produit en Inde et dans les pays africains et a une saveur forte. Boire cette boisson régulièrement, aide à maintenir une bonne santé corporelle, de sorte que dans de nombreux pays, sa consommation alterne quotidiennement avec celle de l’eau.

Les avantages sont principalement attribuables aux flavonoïdes, de puissants antioxydants ; le fluorure aide à prévenir la plaque dentaire et les caries ; d’autres propriétés précieuses augmentent la densité minérale osseuse, renforcent le système immunitaire et aident à combattre un rhume gênant ; le thé noir est la variété de thé la plus utilisée dans le monde ; le thé vert.

Les feuilles de thé vert

Elles sont traitées à la chaleur pendant le processus de transformation afin d’éviter l’oxydation. Son infusion est de la même couleur que les feuilles : verte. Cette variété est produite dans différents pays comme la Chine, le Japon et l’Inde. Boire régulièrement cette boisson permet d’obtenir les grands bénéfices représentés par les catéchines, qui dans le thé vert représentent 20-40% du poids sec, dont la plus abondante est l’épigallocatéchine gallate, qui a des propriétés antioxydants et antimutagènes.

L’épigallocatéchine gallate est une substance très saine, car elle est capable d’inhiber la croissance et la prolifération des cellules cancéreuses, ainsi que de réduire les niveaux de cholestérol LDL et de triglycérides dans le sang, assurant une action protectrice contre les maladies cardiovasculaires. Le thé vert est le deuxième thé le plus populaire au monde. Thé vert ou bleu (connu en Italie sous le nom de thé Oolong).

Le thé bleu

C’est un thé semi-oxydé, représentant en fait un degré d’oxydation intermédiaire par rapport aux thés noir et vert. Les feuilles sont récoltées dans les plantations, séchées au soleil et secouées dans des paniers de manière à ce que les bords des feuilles soient réduits à de petits fragments. Alors que la feuille se fane lentement et devient jaune, les bords prennent une couleur rougeâtre, résultat de la réaction qui s’est produite pendant le processus de broyage.

Les feuilles sont ensuite traitées thermiquement, roulées et séchées. L’infusion prend une couleur bleu-vert, d’où son nom. Le thé Oolong est principalement produit en Chine et à Taiwan.

Cette boisson est riche en calcium, potassium, magnésium, sodium, phosphore, zinc et vitamines, des substances qui favorisent la perte de poids, retardent le processus de vieillissement, renforcent le système immunitaire et contrecarrent également les effets des radicaux libres.

Sa teneur en théine stimule l’attention et l’activité cérébrale et le tanin (que le thé libère avec une infusion de 5 minutes) procure un effet apaisant en cas d’irritation de l’estomac et des intestins. Le thé Oolong est riche en vitamine C, qui contribue à renforcer la microcirculation, en luttant contre la rétention d’eau et la cellulite, tandis que la présence de chlorophylle purifie et contraste le ralentissement métabolique. Le thé bleu est la troisième variété de thé la plus populaire au monde

Le thé blanc

Le thé blanc est obtenu à partir des bourgeons qui, avant d’être traités, sont laissés à sécher à la lumière du soleil, afin d’assurer une oxydation partielle. Le nom de blanc provient du fin duvet blanc argenté qui recouvre les bourgeons encore fermés, duvet qui donne à la plante un aspect blanchâtre. La boisson n’est pas blanche ou incolore, mais de couleur jaune pâle.

Elle est cultivée et récoltée principalement en Chine, bien que depuis peu elle soit également cultivée à Taïwan et en Thaïlande. Cette boisson est particulièrement riche en antioxydants, à tel point qu’elle dépasse en concentration ceux que l’on trouve dans le thé vert et le thé noir Des études montrent que le thé blanc rend le sang plus fluide, améliorant ainsi la fonction des artères.

Des avantages ont également été démontrés dans la prévention de certains types de cancer, tels que le cancer du côlon, de la prostate et de l’estomac. Les flavonoïdes inhibent le développement des cellules cancéreuses et empêchent la naissance de nouvelles cellules.

Il contribue à réduire la pression artérielle et à maintenir l’organisme en bonne santé en fournissant un apport suffisant de catéchines, des antioxydants qui réduisent le cholestérol LDL. Les personnes qui consomment régulièrement du thé blanc ont un système immunitaire plus efficace, ce qui assure une meilleure protection contre la grippe et les rhumes.

Thé jaune

Le thé jaune est obtenu par une variante du traitement des thés verts avec l’ajout d’une phase de “jaunissement”, au cours de laquelle les feuilles, après un bref processus de séchage, prennent une couleur jaunâtre lorsqu’elles sont infusées. On obtient ainsi une semi-fermentation, même si le degré d’oxydation est souvent très faible. L’infusion prend la couleur jaune caractéristique.

Le thé jaune n’est cultivé et récolté que dans certaines régions spécifiques de Chine. Le thé jaune est cultivé et récolté uniquement dans certaines régions spécifiques de la Chine. Cette boisson conserve les substances bénéfiques et saines que nous avons apprises lorsque nous avons parlé du thé vert et du thé blanc, en particulier pour la présence d’antioxydants.

La dynastie Qing (1644-1911) connaissait très bien la valeur du thé jaune, elle a donc réservé sa consommation à son peuple, en évitant de l’exporter vers les pays étrangers. Thé rouge (connu en Italie sous le nom de thé noir ou Rooibos).

Le thé rouge

Il est obtenu en prélevant les feuilles et les brindilles de Rooibos dans les plantations, qui sont ensuite soumises à un séchage puis hachées à l’aide de pilons en bois. Le thé rouge est produit exclusivement en Afrique du Sud et les antioxydants contenus dans cette boisson sont égaux à ceux du thé noir et du thé vert. Une heure après l’avoir bu, notre corps présente une augmentation des substances qui agissent contre les dommages causés par les radicaux libres, ce qui fait du thé rouge une boisson naturelle et extrêmement saine.

Le Rooibos contient de nombreuses substances essentielles au maintien d’une bonne santé, comme la vitamine C, le magnésium, le phosphore, le fer, le zinc et le calcium. Contrairement aux autres types de thé, le thé rouge ne contient que de petites quantités de caféine, ce qui le rend adapté aux personnes sensibles aux effets secondaires de la caféine.

Les premières importations de Rooibos en Occident ont eu lieu grâce à l’intervention d’un colon sud-africain d’origine russe, qui a commencé une production à grande échelle. Le thé rouge est un thé apprécié dans le monde entier et facile à trouver.

Comment préparer un bon thé ?

Le mieux est l’eau de source. Si vous ne la trouvez pas, une eau oligominérale avec un faible résidu fixe fera l’affaire. Il est important de l’utiliser fraîche, en effet, la chauffer plusieurs fois n’est pas recommandé car la chaleur réduit la teneur en oxygène, avec le risque de compromettre l’arôme du thé.

Généralement, elle est excellente lorsque de petites bulles montent du fond de l’eau. Attention, toutefois, car chaque thé nécessite des températures différentes. Lisez toujours la température recommandée sur chaque emballage.

Utilisez une théière en porcelaine ou en céramique (pas en métal) afin de ne pas altérer la saveur du thé.

Quantité

La quantité correcte pour une tasse est de 2 grammes de thé. Si vous voulez préparer du thé pour plusieurs personnes, suivez la méthode classique : un sachet par personne, plus un pour la théière. Si vous achetez du thé en vrac, pensez à ne pas dépasser 2 grammes de thé par tasse.

Temps d’infusion

Le temps d’infusion varie en fonction de la variante de thé que vous utilisez. Attendez 2-3 minutes si vous voulez un thé au goût plus doux, 5-6 minutes si vous préférez une saveur plus forte. Le temps d’infusion ne doit pas dépasser 10 minutes pour éviter que le thé ne devienne trop amer.