Comment faire pour réduire l’huile de cuisine?

Il est indéniable que les huiles font partie de la plupart des préparations culinaires. Pour vous maintenir en bonne santé, il est nécessaire de bien utiliser votre huile alimentaire avec modération. Pensez à réduire l’huile de cuisine n’apporte que des avantages à vous et à votre famille.

Les bienfaits des huiles alimentaires

Les huiles les plus utilisées dans la cuisine actuellement sont l’huile végétale, l’huile de soja, huile de tournesol, huile de canola et l’huile d’olive. Ce sont des sources de graisse dans l’alimentation et servent de source d’énergie. Mais la consommation abusive entraîne un risque de maladies chroniques.

L’huile d’olive est la plus largement utilisée. Elle est riche en antioxydant qui est avantageux pour notre corps vue qu’elle apporte des bienfaits à l’intestin et au cœur.

L’huile de tournesol contient du vitamine E. Elle protège le système cardio-vasculaire et stimule le système immunitaire.

Riche en vitamine A, D et E, l’huile de soja est le protecteur des cellules des attaques radicaux.

L’huile de canola est riche en acide linoléique (AL) qui assure la croissance des nourrissons et en acide alpha linolénique (AAL) qui assure la protection des crises cardiaques et les accidents vasculaires. Elle ne contient aucun cholestérol.

Avec ces avantages apportés par ce produit, il est toujours important de réduire l’huile de cuisine. Il est nécessaire de diminuer la consommation quotidienne de graisses dans le régime alimentaire. C’est-à-dire toutes les sources de graisses dans l’alimentation, qu’elles soient animales ou végétales : huiles, graisses, beurres, saindoux, oléagineux, etc.

Les instructions pour rendre votre régime alimentaire plus sain

Il ne faut pas supprimer toute la graisse de notre alimentation mais seulement la remplacer et utiliser de bonnes sources de graisse pour le corps. Évitez les graisses saturées, celles d’origine animale (le beurre par exemple). La consommation abusive d’huiles peut provoquer des maladies chroniques.

Le seul point clé est donc de ne pas abuser. La quantité fait toute la différence en matière de nourriture, à long terme. L’excès d’huile peut causer des problèmes tels que l’hypertension, les maladies cardiaques, l’obésité et le diabète.

Quelques conseils pratiques pour réduire l’huile de cuisine

Plusieurs habitudes dont vous dans la cuisine ne sont pas bien pour votre santé et à votre famille mais vous ne les savez pas.

1. Oubliez la friture: pour réduire l’utilisation des huiles dans la cuisine, le principal secret est de ne pas faire frire en immersion. Privilégiez les préparations grillées, rôties ou bouillies.

2. Minimum d’huile à faire sauter. Il est recommandé d’utiliser le moins d’huile possible pour faire sauter les légumes. Ce sont des aliments qui contiennent une quantité d’eau importante.

3. Utilisez du papier de cuisson. Si vous avez besoin de graisser un moule à pâtisserie, utilisez du papier sulfurisé au lieu de l’huile.

4. Utilisez une poêle antiadhésive. Ce type de casserole est doté d’une couche spéciale qui empêche les aliments de coller, même sans l’utilisation d’huile. La poêle antiadhésive est un excellent allié pour réduire huile de cuisine, elle aide à la préparation des grillades, en évitant qu’elles ne soient frites.

5. Faites de bons choix. L’huile de noix de coco est une huile fonctionnelle, qui a plusieurs propriétés antioxydantes, donc elle est considérée comme saine. Elle a un goût caractéristique, elle peut être utilisée dans des préparations, dans des recettes, en remplacement du beurre, de plusieurs façons. Mais nous devons toujours faire attention aux quantités. Parce que c’est toujours un pétrole. On ne peut donc pas en abuser quand il s’agit de l’utiliser.

6. Utilisez l’eau. Avec une poêle antiadhésive, certains aliments, tels que le filet de poulet et même la viande, peuvent être préparés sans huile. Il suffit de vaporiser un peu d’eau.

7. Suivez la recette. Si vous suivez une prescription saine, utilisez exactement la mesure prescrite. N’hésitez pas à utiliser des cuillères ou un autre type de compteur. Nombreux sont ceux qui ignorent que “juste un peu d’huile ou d’huile supplémentaire” peut ajouter trop de calories aux plats et, pire encore, causer des problèmes de santé à long terme.

8. Utilisez un vaporisateur. Un conseil intéressant pour réduire la consommation de pétrole est d’utiliser un vaporisateur pour l’ajouter aux préparations sans exagérer.

9. Choisissez l’huile d’olive avec le doseur. Utilisez toujours l’huile d’olive avec une buse de dosage. Sinon, certains emballages peuvent libérer une grande quantité d’huile par un simple tour.

10. Essayez différentes épices: pour assaisonner la salade, utiliser différentes épices avec l’huile d’olive. La plupart des gens ne peuvent pas imaginer une salade sans vinaigre, sel et huile d’olive. Mais pourquoi ne pas essayer de sortir ce dernier élément de l’assaisonnement ? Une fusée par exemple, avec seulement du citron et du sel est un bon ordre. Le concombre est également délicieux uniquement avec du citron. Mais ce ne sont que des idées, car tout est une question de goût.

12. Utilisez des serviettes en papier: l’essuie-tout peut absorber certain quantité d’huile. Il peut aussi être un bon allié pour préparer une omelette ou une crêpe, par exemple : graissez la poêle et enlevez bien l’excédent avec le papier absorbant.

13. N’incluez pas l’huile dans votre régime alimentaire sans conseils. Il est dit aujourd’hui que les huiles qui offrent des avantages pour la santé, comme l’huile de noix de coco elle-même, l’huile d’avocat, etc. Toutefois, pour bénéficier de ces avantages, il est nécessaire de les utiliser dans les quantités correctes et si nécessaire.

Par conséquent, un conseil précieux est de n’inclure ces huiles dans votre alimentation que lorsque votre nutritionniste vous les conseille, en tenant compte des particularités de votre régime alimentaire.

Ne vous donnons pas impression que les huiles doivent être totalement exclus de la nourriture ? Il suffit de savoir que les graisses sont souvent consommées en excès, ce qui peut être nocif pour la santé. Des mesures simples, telles que celles présentées ci-dessus, ne nuisent pas à la préparation/consommation des aliments et font déjà une différence afin d’éviter une consommation excessive d’huile.