L’éhretisme et ses principes

L’ehretisme est le mode de vie conçu au début du 20ème siècle par Arnold Ehret, désireux de comprendre quelles habitudes alimentaires et de vie seraient les plus saines pour l’homme. L’aspect le plus caractéristique et original de ce mouvement est l’adoption d’un régime alimentaire fruitier et crudiste, défini par l’auteur comme “régime sans mucus”, dans lequel il est nécessaire d’exclure la consommation de produits d’origine animale et industrielle.

La méthode de guérison de Ehret

Le système de guérison d’Ehret prévoit un régime alimentaire visant à éliminer le mucus, en excluant complètement les aliments qui conduisent à sa formation. Il est nécessaire de consommer des légumes non amylacés principalement avec des feuilles vertes, et des fruits, le tout accompagné d’un lavage intestinal interne et d’un jeûne. Cela permet au corps de se guérir de manière naturelle, sans avoir recours à des médicaments ou à des thérapies médicales.

En résumé, l’ehretisme consiste en :

  • Régime sans mucus : changement des habitudes alimentaires, caractérisé par l’exclusion des aliments transformés industriellement, des boissons alcoolisées et de tous les aliments qui produisent du mucus ;
  • Jeune : l’abstention totale ou partielle de nourriture pendant des périodes plus ou moins longues ;
  • L’activité physique : tout effort exercé par le système musculo-squelettique qui entraîne une consommation d’énergie plus élevée que dans des conditions de repos ;
  • L’exposition au soleil et à l’air libre.

Mucus

Selon Ehret, la cause des maladies doit être attribuée au mucus. Il faut considérer le mucus dans un sens plus large, tel que vous êtes habitués à le comprendre, donc non seulement comme le flegme et les sécrétions intestinales, mais aussi les substances visqueuses qui sont présentes dans notre corps comme le cholestérol et le flegme (pour la médecine ancienne, l’une des quatre humeurs qui composent le corps).

 Pour Ehret, une alimentation inadéquate provoque une accumulation de mucus dans les organes et en particulier dans le côlon. Cette substance, qui s’accumule au niveau intestinal, empêche une absorption adéquate des nutriments et il est donc facile de comprendre les carences nutritionnelles dont souffrent les individus.

Transitionnel et semi-dépôts

 Pour atteindre l’objectif d’auto-guérison des maladies, Ehret propose des régimes intermédiaires dits “transitoires”, jusqu’à la réalisation du régime sans mucus. L’auteur parle d’une période relativement lente, au cours de laquelle un homme en bonne santé a besoin d’au moins trois ans de “propreté” intermédiaire, consistant en jeûnes et semi-diges (avec des légumes et des jus de fruits), avant de pouvoir manger correctement.

L’auto-guérison

Healing est pour Ehret non seulement la disparition des symptômes, mais aussi “le processus naturel par lequel le corps se répare”. Afin d’éliminer les maladies de l’organisme, il est nécessaire d’en connaître les causes et d’y remédier. L’objectif du régime sans mucus (et de l’ehretisme) est précisément de mettre l’organisme dans une condition d’auto-guérison, car une alimentation correcte empêche l’accumulation de mucus, de toxines, de produits chimiques étrangers et d’éléments non naturels, de sorte que chaque personne est immunisée contre l’attaque de germes, de bactéries et de virus, incapables de s’enraciner dans un corps sain. L’hretisme a aujourd’hui de nombreux adeptes, au point d’être considéré comme un véritable mouvement.

Les personnes qui en font partie mettent en pratique le système de guérison du régime sans mucus, se nourrissent principalement de fruits et de légumes, éliminent les aliments qui produisent du mucus, critiquant sévèrement le régime trop calorique, trop protecteur, pauvre en micronutriments et omnivore, considéré comme contre nature et nuisible à la santé. Cependant, si certains des problèmes critiques du système alimentaire moderne sont partagés, il est également vrai que l’alimentation sans mucus n’est pas reconnue par la science officielle.