Quel est le rapport entre la transpiration et les micronutriments ?

Publié le : 08 octobre 20205 mins de lecture

La plupart d’entre vous associent la sueur à la sensation désagréable du T-shirt qui colle au dos quand il est mouillé. Vous transpirez après avoir couru jusqu’au bus, une performance physique, avec le soleil qui vous brûle. Même si elle survient parfois aux moments les plus inopportuns. Ce film d’humidité sur la peau est vital.

Lorsque la climatisation se met en marche

Ce sont les circonstances les plus diverses qui vous font transpirer. Que ce soit la chaleur extérieure, une séance d’entraînement physique exigeante ou peut-être même un moment embarrassant. Toutes ces situations ont une chose en commun : votre corps a besoin de refroidir. Un film de sueur à la surface de la peau lui permet de maintenir la température et de ne pas surchauffer. Donc, la transpiration est le système de climatisation très efficace de notre corps.

Lorsque le thermomètre atteint la marque des 30 degrés, votre corps refroidit sa température jusqu’à 70 % par la transpiration. Il est difficile pour votre corps de maintenir les 37 degrés. Le degrés optimal du corps humain qui vous permet de vous sentir à l’aise. Avec une température extérieure de 10 degrés, votre corps dégage 20 % de votre chaleur corporelle excédentaire par la transpiration.

Votre corps transpire beaucoup

Votre organisme ne peut pas subir une  perdre d’eau à quantités illimités. En une heure, un maximum de 1,8 litre de sueur s’évapore de votre organisme par votre peau. En une journée entière, votre corps produit jusqu’à 5 litres de sueur. Cette production de sueur se fait au repos sans performance physique particulier. Pour chaque heure d’exercice physique, 1 à 3 litres de sueur sont ajoutés.

La sueur ou la transpiration n’est pas seulement une perte d’eau. Pas tout à fait, avec la transpiration vous perdez aussi des électrolytes importants. Comme, le sodium et le chlore, le potassium, le calcium, le cuivre, le zinc,  une petite quantité d’acides aminés tels que la glycine et l’histidine, des vitamines hydrosolubles. Ces pertes de nutriments sont plus fréquentes chez les athlètes professionnels et amateurs. Plusieurs litres d’eau sont excrétés par la sueur lorsque vous faites un entraînement physique exigeant.

Un litre de sueur contient les micronutriments suivants :

Veuillez remplir à nouveau !

Les athlètes transpirent naturellement encore plus en raison du stress accru de l’entraînement physique et de la compétition. En faisant du sport, ils perdent 2 à 3 litres de sueur par heure. Lors de périodes de stress ou de sport intense, il arrive que la totalité des besoins quotidiens de micronutriments se perde par la sueur. Il n’est pas étonnant que les athlètes doivent faire attention à l’apport de magnésium, de potassium, de sodium et d’autres. Afin de fonctionner, ils ont besoin d’un équilibre électrolytique.

Heureusement, une baisse de performance est évitée grâce à une disposition adéquate. Il est important de compenser la perte d’eau. Aucune perte de nutriment n’affecte les performances aussi rapidement que la perte d’eau. La quantité de boisson à boire pendant l’entraînement de sport dépend de l’intensité et de la durée de l’activité. Si une performance maximale est exigée du corps, il faut combiner la boisson pour le sport avec des minéraux supplémentaires.

Ces préparations adaptés au sport protègent des conséquences sur la santé. Lors des défis au sport, les marathons, ou lors des conditions environnementales extrêmes, un important déficit en électrolytes se produit. La teneur en chlorure de sodium dans l’organisme diminue jusqu’à 7 % et la teneur en potassium jusqu’à 1 %. Une perte d’électrolytes est déjà préoccupante. Votre corps a besoin de nutriment, potassium et sodium, pour équilibrer l’eau salée. Ces nutriments aident aussi votre corps lors de la régulation de la température corporelle.

Les athlètes peuvent élargir leur régime alimentaire grâce à des compléments alimentaires de haute qualité. Ce régime alimentaire permet d’absorber des micronutriments pour répondre à leurs besoins accrus. Les personnes pratiquant du sport devraient se concentrer en particulier sur le potassium, le magnésium et le fer.

L’ABC des petits micronutriments pour les athlètes

Le calcium pour le métabolisme énergétique normal et la transmission normale des signaux entre les nerfs. Un apport équilibré est donc recommandé. 

Le fer contribue au transport normal de l’oxygène. Un apport quotidien de fer aide à réduire la fatigue et l’épuisement.

Le potassium contribue au fonctionnement normal des muscles et des nerfs.

L’apport en magnésium joue un rôle dans la stabilité du métabolisme énergétique. Le magnésium contribue au fonction musculaire normale et contribue à l’équilibre des électrolytes.

La vitamine C contribue au fonctionnement normal du système immunitaire pendant et après une activité physique intensive.

Plan du site