Champignons : se protéger d’une intoxication

Période idéale pour la cueillette des champignons, plusieurs personnes sont toutefois sujettes à une intoxication.  Comment reconnaître les champignons toxiques ? Par la présence d’une membrane épaisse qui recouvre le pied du champignon (volve) ou encore, si le champignon émet une odeur désagréable.  Ainsi, si vous ne constatez pas la volve au pied des morilles, girolles, trompettes de la mort et cèpes de Bordeaux, vous saurez que vous pouvez les cueillir.

Avoir l’avis d’un spécialiste

Les gens confondent souvent la girolle qui est comestible et le pleurote de l’olivier qui est toxique.  Il importe donc de bien faire la différence.  Si vous avez l’habitude de cueillir une variété de champignons et êtes certain qu’il est comestible, utilisez un couteau pour trancher la partie qui vous intéresse.  En cas de doute sur sa comestibilité, coupez le champignon sous le pied et maintenez-le en bon état pour le remettre à un spécialiste, qui vous confirmera s’il s’agit d’un champignon toxique ou non.

À éviter la cueillette dans certains endroits

Les champignons que vous retrouvez sur les lieux suivants sont à éviter : dans les fossés, à proximité des décharges sauvages, en bords de route, sur des aires industrielles, à proximité des incinérateurs et  dans les champs de culture où des produits toxiques ont été utilisés.