Où trouve-t-on des probiotiques dans la nourriture ?

Lorsqu’il s’agit de bien digérer, on consomme aujourd’hui de plus en plus de probiotiques. Ils présentent de nombreux avantages pour la santé. Mais dans quels types d’aliments peut-on les trouver ? Vous trouverez la réponse à cette question ci-dessous.

La probiotique à travers les siècles

Il est important de comprendre que l’utilisation des probiotiques n’est pas une idée nouvelle. Au cours des siècles, les cultures ont prospéré grâce aux probiotiques présents dans les aliments fermentés et les produits culinaires en conserve. Ces méthodes ont été inventées pour que les aliments se conservent plus longtemps, bien avant l’introduction du réfrigérateur. Le principe de la fermentation a été moins utilisé depuis quelques années car les aliments n’ont plus besoin d’être conservés, ce qui signifie que l’homme du XXIe siècle passe à côté des avantages fondamentaux des probiotiques.

Que faut-il comprendre par probiotiques ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui résident dans votre intestin comme les bactéries. Ils assurent une bonne flore intestinale et une digestion efficace. Ils soutiennent la capacité de votre corps à absorber les nutriments et à combattre les infections. Il existe de nombreux types de bactéries différentes qui vivent dans vos intestins.

Les bonnes bactéries intestinales jouent également un rôle dans :

– La production de la vitamine B12, du butyrate (acide butyrique) et de la vitamine K2

– La répression des mauvais microbes

– La création des enzymes qui détruisent les bactéries nocives

– La stimulation la sécrétion d’IgA et de lymphocytes T régulateurs, qui soutiennent la fonction immunitaire.

Chaque individu est porteuse d’environ cent mille milliards de bactéries intestinales utiles et nocives. Si ce rapport devient déséquilibré, on est en présence d’une « dysbiose bactérienne ». En consommant certains types d’aliments riches en probiotiqueset de suppléments (souvent sous forme de gélules), vous rééquilibrerez ces ratios.

Obtenir plus de probiotiques

Il existe plusieurs moyens de s’assurer que vous recevez (plus) de probiotiques.

– Consommerer davantage de nourriture acide

Vous pouvez commencer à manger des aliments plus acides, tels que le vinaigre de cidre et les légumes fermentés. On retrouve certains probiotiques, mais également quelques types d’acides tels que l’acide gluconique et l’acide acétique. Ils renforcent le rôle des probiotiques. Et dans certains cas, ils fonctionnent même comme prébiotiques, une fibre fermentable.

– Consommer plus d’aliments enrichis en probiotiques

La seconde manière de bénéficier des avantages des probiotiques consiste à manger plus d’aliments qui les contiennent. Cette initiative permet de développer les bactéries intestinales.

– Injection de probiotiques dans les intestins

La troisième étape consiste à stimuler les probiotiques naturels dans votre système en lui donnant des probiotiques (par exemple de l’inuline). Les probiotiques constituent une catégorie d’organismes vivants nécessitant du biocarburant sous forme de nourriture. Ils requièrent pour ainsi dire un terrain de qualité. Ce sol correspond au prébiotique. L’ajout de fibres adéquates et de haute performance à votre régime alimentaire suffit à multiplier la quantité de probiotiques dans votre corps. Les aliments fibreux comprennent la graine de chia et la graine de lin, qui se marient bien dans un smoothie ou dans le gruau d’avoine.Les produits biologiques (fruits, légumes et patates douces) représentent également des éléments essentiels pour une alimentation équilibrée et riche en fibres.

– Prendre un complément probiotique

Enfin, la prise d’un complément probiotique de la plus haute efficacité contribue à une amélioration du microbiote intestinal.

Aliments fournis en probiotiques

– Kefir

Le kéfir est une boisson lactée épaisse, gazeuse et légèrement alcoolisée. Le terme kéfir signifie « se sentir bien ». Comme il est soumis à une fermentation impliquant des levures et un nombre accru de bactéries, le produit final comporte plus de probiotiques.

– Choucroute

La choucroute est obtenue par fermentation du chou blanc.. Elle contient peu de probiotiques, mais beaucoup d’acides organiques. Cette présence encourage la multiplication du nombre de bactéries utiles. Elle contient beaucoup de vitamine C et d’enzymes digestives. Elle est également une bonne réserve de bactéries lactiques naturelles, telles que les lactobacilles.

– Kimchi

Le kimchi fait partie des plats typiques de la cuisine coréenne, similaire à la choucroute. Il est créé en associant et en faisant fermenter un ingrédient de base et plusieurs autres ingrédients et épices..

–  Kéfir d’eau de coco

Le kéfir d’eau de coco provient de la fermentation du jus de jeunes noix de coco par des grains de kéfir. Cette formule, dépourvue de produits laitiers, comprend quelques probiotiques en plus petite quantité que le kéfir laitier traditionnel.

– Natto

Le natto est un plat millénaire au Japon, et consiste en des fèves de soja fermentées avec un probiotique, le Bacillus subtilis. Il améliore le système immunitaire intestinal, consolide les capacités cardiovasculaires et accélère la digestion de la vitamine K2.. Il a été démontré que la consommation régulière de natto réduit le risque d’ostéoporose grâce à la vitamine K2.

– Yogourt

Le yogourt ou le yaourt grec peut être élaboré avec du lait de vache, de chèvre ou de brebis. Il doit être entier et sans additifs (ni fruits ni sucre) et idéalement conditionné en verre. C’est la nourriture probiotique classique.

– Kvas

Le Kvas, kvass, ou kwas se présente comme une boisson douce et traditionnelle d’été russe. Il est obtenu à partir de la fermentation du seigle ou de l’orge.

– Miso

Le miso est une épice fabriquée à partir de graines de soja fermentées. Il est l’un des base de la médecine traditionnelle japonaise. On débute la journée avec la consommation de soupe miso bien chaude. Il stimulerait la digestion et vivifierait l’organisme.La pâte de miso est un dérivé du soja. Il est plein de probiotiques. Plus la couleur est foncée, plus la saveur est intense. La pâte de miso est très savoureuse et a très peu de calories

– Kombucha

Le kombucha est connu depuis des milliers d’années en Asie. Il est devenu à la mode ces derniers temps. Il est également obtenu à partir du champignon du thé. Il a une forme de disque et sa couleur varie du rose au beige clair selon le type de thé utilisé. Les principaux bienfaits pour la santé sont la digestion, le soutien immunitaire et la détoxification du foie.

– Lait cru

Le lait cru, de vache, de chèvre, brebis et certains vieux fromages biologiques contiennent des probiotiques en quantité appréciable.

– Tempeh

Le tempeh est largement consommé par les végétariens, qui l’utilisent comme substitut de viande en raison de sa teneur élevée en protéines et en vitamine B12. C’est un un aliment fermenté à base de soja.

– Microalgues

La spiruline, la chorelle ou les algues kombu sont des aliments probiotiques naturels. Ils augmentent la quantité de bonnes bactéries telles que Lactobacillus et Bifidobacillus dans l’intestin, en particulier la chorella.

Les bienfaits des probiotiques pour la santé commencent dans l’intestin

Votre système digestif est essentiel à votre santé, car 70 à 80 % de votre système immunitaire se trouve dans votre tube digestif. En outre, il constitue la deuxième partie la plus importante de votre système neurologique. Les intestins sont responsables de la création de 95 % de la sérotonine et peuvent avoir une influence significative sur les fonctions cérébrales et l’humeur.

Chaque jour, vous êtes exposé à des toxines et à des molécules inflammatoires provenant des aliments et de l’environnement. L’état de votre système digestif influence chaque système physiologique.

Les probiotiques présentent d’innombrables effets positifs sur la santé. Elles sont particulièrement actives pour stimuler le système immunitaire, diminuer l’inflammation, encourager une bonne digestion et préserver la beauté de la peau, notamment en combinaison avec des prébiotiques.

Un bon processus de digestion repose sur l’équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries présentes dans l’intestin. Les aliments et les compléments probiotiques que vous consommez chaque jour concourent à un équilibre favorable de votre flore intestinale.